jeudi 24 décembre 2015

Calendrier de l'avent

Noël 2015.

 

Bébé schtroumpf et moi avons l'habitude de lire un album quand il nous reste un peu de temps avant de partir à l'école ou d'aller au bain. Ce sont de petits moments de calme à deux que nous apprécions beaucoup. Le mois de décembre a été l'occasion de nouvelles lectures sur le thème de Noël. 



 1er décembre.

On ressort Michka parce que c'est une superbe histoire de Noël qui parle de solidarité et aussi parce qu'il y a une méchante Élisabeth dans l'histoire.







2  décembre.
Ce soir c'est Melrose et Croc, une histoire d'amitié une veille de Noël.










3 Décembre.
Une histoire toute simple pour les plus petits, une histoire dont on se rappelle parce qu'on l'a lue l'année dernière. Les aventures de petite - chaussure se terminent bien évidemment sous le sapin. 







4 décembre.
Ce soir c'est 24 petites souris avant Noël.
Une histoire qui se présente comme un calendrier de l'avent où on voit jour après jour nos petites souris préparer Noël.










5 Décembre.
Ce soir c'était Babar et le Père Noël qui était à l'honneur, lecture qu'on prolongera demain en écoutant la version cd de Nathalie Dessay.









6 décembre.
saint Nicolas est passé.







7 décembre.
Nous vous faisons partager notre lecture d'hier qu'on a même relu ce matin avant de partir à l'école.
Le merveilleux Noël de Babar, un livre carrousel et livre veilleuse qui brille dans le noir.










8 décembre.
On profite a fond de 'album de T'choupi. On décore le sapin encore et encore en attendant de le faire pour de vrai Mercredi après-midi.









9 décembre
- Ce soir, Maman je voudrais une histoire de dragons.
- Alors on ne lit pas d'histoire de noël?
- Mais si...et de dragons aussi.
Et voilà comment on a lu l'histoire de la princesse Tagada qui demandait tous les ans un dragon dans sa lettre au Père Noël et qui se retrouvait à chaque fois avec une peluche.





10 décembre
Timote fête Noël, un petit lapin tout mignon avec en prime un jeu des différences, un bricolage pour faire des décorations de Noël et une chanson de Noël qu'on peut même écouter sur un portable en scannant le code qui est dans le livre.







11 décembre
Hier soir, c’était Noël chez Ernest et Célestine. Bébé schtroumpf était littéralement sous le charme des images. On l'a lu deux fois de suite et il a beaucoup admiré chaque page. Il faut dire que les illustrations de Gabrielle Vincent sont superbes.











12 décembre

Le Père Noël des escargots. 

Bébé schtroumpf l'a découvert hier. C'était une surprise rien que pour lui. La tournée de ce père noël commence le lendemain de Noël et dure toute une année. 






13 décembre
Petit lapin blanc fête Noël avec papy et mamie. Le Père Noël a oublie de mettre des piles dans le robot mais heureusement Papy en a dans la voiture. 







14 décembre.
A la bibliothèque, bébé schtroumpf a choisi une histoire de Noël dans le bac où elles étaient réunies.
C'est La petite Souris, le père Noël et le lapin de Pâques, une histoire à lire toute l'année. 








 



 15 décembre.
On ressort Père Noël la course aux cadeaux, un album vieux de 2 ans qui nous a déjà accompagné les deux années précédentes chroniqué ici Bébé schtroumpf avait deux ans quand il l'avait découvert. On soulève les flaps avec autant de plaisir, on chatouille les pieds du Père Noël et on n'oublie pas de brosser les rennes.





16 Décembre.
A l'école on leur a lu la Robe de Noël et maman avait choisi aussi cette histoire. Une drôle de coïncidence !




17 décembre. C'est la belle nuit de Noël que nous avons lu hier et relu ce matin.
Les dessins magnifiques d'Eric Puybaret ont enchanté le petit et surtout on y voit le Père Noël en vrai.
Merci à Alix de nous avoir prêté cet album.





18 décembre.
Naokata Mase nous emmène fêter Noël au japon. Bébé schtroumpf a aimé les paysages plein de neige qui fourmillent de détails, suivre du doigt la route du bus au fil des pages.





19 décembre
L'inoubliable Noël de Pettson et Picpus nous a emmené en Suède. Le schtroumpf a eu un peu de mal a suivre l'histoire mais il a adoré repérer le chat sur les pages de l'album et a trouvé plein de détails rigolos dans les images.
Merci à Alix pour ce prêt. J'ai personnellement beaucoup aimé l’histoire et l'ambiance de ce texte.



  



 20 décembre 
Il faut bien sacrifier aux livres sonores.
Entre les grelots du Père Noël, "vive le vent d'hiver", "Mon beau sapin", on appuie avec bonheur sur les puces. C'est un livre assez ancien que nous possédons, acheté alors que bébé schtroumpf ne marchait pas encore mais les piles  en revanche fonctionnent  toujours.




21 décembre.
Un classique des histoires de Noël.
Il y a plein d'animaux, une enquête à résoudre et on aperçoit le père Noël en vrai à la fin de l'album.

 

 

 

22 décembre.

Ernest et Célestine le sapin de Noël.
Quel plaisir de retrouver Ernest et Célestine et surtout de lire une histoire de sapin..

 

 

 

 23 décembre

C'est encore une histoire de sapin ce soir. Mais il y aussi un camion poubelle et ça ne se termine pas si mal que ça pour lui au final!






24 décembre.
C'est Petit Ours Brun qui attend bébé schtroumpf pour ce dernier jour de l'Avent. C'est une histoire qu'on a également lu les années précédentes et qui est complètement épuisée mais elle est poétique et sent bon l'odeur de Noël.

  


 Nous vous souhaitons un joyeux Noël.


 

 

dimanche 1 novembre 2015

Amanda et les amis imaginaires.

On a tous eu un ami imaginaire quand on était petit. Mais, pour la plupart, nous avons oublié cette partie de notre enfance.

Amanda, elle, a un super copain qui s'appelle Rudger avec lequel elle vit de trépidantes aventures et qui ne la quitte pas d'une semelle. Elle a également une maman hyper compréhensive qui accepte très bien la présence invisible de Rudger et qui ne l'emmène pas chez le psy.

Mais les choses se compliquent lorsqu’Amanda est victime d'un accident et que Rudger se met tout doucement à s'effacer. En effet, quand on est un être imaginaire et que les personnes qui vous ont créés ne pensent plus à vous, on est condamné à disparaître. 


Heureusement pour ce dernier, le monde onirique est plus complexe qu'il n'y paraît. Le petit garçon est sauvé par un chat qui l'emmène dans un refuge pour créatures imaginaires oubliées par leurs amis humains. Il ne lui reste plus qu'à trouver un enfant qui ait besoin de quelqu'un comme lui. Le procédé paraît simple et évident pour les habitants de l'endroit.

Mais Rudger n'oublie pas Amanda. Il est son meilleur ami et se lance dans des aventures sans pareilles pour retrouver et sauver cette dernière. Sans compter qu'il est traqué par un vilain Monsieur Butor qui veut l'anéantir.

Merveilleux et fantastique se mêlent dans ce roman original. Les illustrations d'Emily Gravett concourent à rendre le roman un peu plus effrayant. Son dessin au crayon noir et blanc agrémenté de touches de couleurs flamboyantes se prête magnifiquement à l'intrigue du roman. Elle contribue à créer le  monde étrange et poétique que la plume  de l'auteur A.F. Harrold a particulièrement réussi.

Dès 10 ans. 


Amanda et les amis imaginaires
de A.F. Harrold
illustré par Emily Gravett
Édition seuil 
2015.


lundi 26 octobre 2015

Le poney-club

Il y a des jours où le temps ne permet pas d'aller admirer les poneys. Ce livre est idéal pour ce genre de journées. Les petits comme les grands vont s'occuper en collant des autocollants. Il y a quatre scènes à animer et beaucoup de vocabulaire à apprendre ou à réviser.
Chaque scène est présentée comme une page de documentaire mais on peut soulever les volets et aménager à ce moment les différentes pièces.  

On commence par l'écurie où on a la joie de coller les chevaux dans leurs boxes et de choisir leurs prénoms. On poursuit par la sellerie dans laquelle on apprend beaucoup de vocabulaire. Et on termine par la carrière (mais j'ai préféré parler de manège car le terme était plus familier à mon bébé schtroumpf) et le club- house. Là, on s'est amusé à coller plein d'autocollants mais je ne suis pas certaine qu'il faisait le rapprochement avec le poney.


A la fois documentaire et livre d'activités, le poney-club a aussi la spécificité d'être un album animé qui se déplie et qui permet de jouer lorsque l'activité est terminée. La boite contient également des petits éléments qu'il faut monter et coller ainsi que des personnages prédécoupés qui permettent d'animer les scènes du livre terminé.
 
L'illustratrice est italienne et a déjà réalisé des livres chez Milan et Auzou. Elle dessine particulièrement bien les animaux et on sait combien ce n'est pas facile de croquer les poneys.

Dès 4 ans.

Le poney-club
illustré par Ilaria Falorsi
Editions Gallimard jeunesse
2015.

mercredi 7 octobre 2015

Un ours à l'école

L'école a repris depuis quelques semaines déjà et pour bébé schtroumpf (3 ans, pas tout à fait 4), ce n'est pas toujours évident de reprendre le chemin de la classe.

C'est pourquoi j'ai jeté mon dévolu sur cet album qui parle de l'école mais en évitant le côté inventaire de la journée scolaire (les toilettes, la cantine, les comptines, les activités).


L'automne touche à sa fin et bientôt les animaux vont se retirer pour hiberner. Mais notre petit ami profite de cette dernière journée de liberté pour aller se promener et se retrouve à la porte de l'école. Nanti de son bonnet, notre ours est méconnaissable, du moins pour les enfants.

Une fois notre ourson démasqué, ce sera l'occasion d'une balade en forêt. La maîtresse n'en mène pas large car si notre petit ami est craquant, sa maman risque d'être un peu moins sympathique. Tout se terminera bien pour tout le monde. Notre ourson retrouvera sa maman et aura appris à faire des additions.

L'école primaire dessinée par Jean-Luc Englebert est classique ; les enfants sont assis sur des bureaux par deux  ce qui est loin des dispositions des classes de maternelle. C'est parfait pour parler de l'école des grands aux maternelles. Nos enfants découvrent ainsi un autre univers qu'ils ne connaissent pas encore.

A la maison, on a adoré le côté aventure de l'album. Cet ours nous a fait penser à Calinours, le petit héros créé par Alain Broutin et Frédéric Stehr. On a adoré les pages de la découverte du bonnet qui nous ont fait penser à l'album le machin de Stéphane Servant et Cécile Bonbon chez Didier jeunesse dans lequel un objet est examiné, essayé avant qu'on ne trouve vraiment à quoi il sert. A force de lire des albums, on acquiert des références tout doucement.

C'est un livre qui nous montre l'imminence de l'arrivée de l'hiver. Une grande partie de l'album se passe dans la nature puisque notre ourson se prépare à hiberner au dernier jour de l'automne. C'est un moyen de reparler des saisons ; la notion de temps est difficile à appréhender pour nos tout-petits.

On a aimé aussi le dessin de l'album. L'auteur dessine des ours trop mignons, des bonnets très chouettes (je pense même persuader mon bébé schtroumpf d'en mettre un cet hiver ; il est anti-bonnet et a refusé tout l'hiver dernier d'en mettre un. Mamie se fera un plaisir de lui en faire un exactement pareil) et les illustrations de la forêt sont pleines de poésie.

Dès 4 ans.

Un ours à l'école
de Jean-Luc Englebert
Editions Pastel.

dimanche 26 juillet 2015

La Baleine et l'Escargote


Bébé schtroumpf est passionné d'escargots. Après avoir lu et relu Raymond rêve d'Anne Crausaz, fait et refait les puzzles de "Raymond s'habille"  dont j'ai parlé ici, on a  passé du temps sur le volume l'Escargot des Sciences naturelles de Tatsu Nagata, un documentaire tout simple. C'est dire à quel point les escargots le passionnent.



Hier justement, il est rentré du centre aéré ravi car il y avait un "pestacle" avec une baleine et j'en ai profité pour lui sortir (oh surprise !) la Baleine et l'Escargote. Il a adoré le voyage de ce tout petit mollusque agrippé à la queue de ce gros animal, balloté au gré des mers et des océans dans des paysages différents.


Il a aimé observer les animaux au fil des planches qu'on découvrait, compter les escargots sur leur rocher noir, les pingouins. Il a aussi remarqué l'ours, le singe et s'est beaucoup inquiété pour la baleine coincée sur la plage. Il a appris qu'on disait "échouer" en ce qui concerne les cétacés. 


Précédemment publié sous le titre du Merveilleux voyage du petit escargot chez Gallimard, l'album vient d'être réédité avec un titre différent et une traduction revue.


Julia Donaldson, l'auteur, est anglaise et  vit à Glasgow. Quant à  Axel Scheffler, illustrateur d'origine allemande, il  vit maintenant à Londres. Tous deux sont les  parents  de Gruffalo, une histoire qui est devenue un classique dans le monde de la jeunesse. Ce n'est que lorsque le texte est terminé qu'Axel Scheffler peut le découvrir et se lancer dans l'illustration. Ils travaillent chacun de leur côté. Aucun d'eux n'intervenant dans le travail de l'autre. Cette méthode leur convient à tous les deux d'autant plus qu'ils habitent assez loin l'un de l'autre.


Julia écrit la plupart de ses albums en rimes d'où la difficulté de les traduire en langue étrangère. C'est le cas de The Snail and the Whale auquel la traductrice Vanessa Rubio-Barreau a tenté de rendre la poésie du texte original A l'inverse, le Merveilleux voyage du petit escargot, publié en français en 2008, occultait une partie de l'aspect poétique de l'album en optant pour une traduction en prose.


Et voici pour finir, en vidéo, The Snail and the Whale, la version originale racontée par Julia Donaldson.

Dès 3 ans.

La Baleine et l'Escargote
de Julia Donaldson
illustré par Axel Scheffler
Editions Gallimard jeunesse, 2015.


lundi 20 juillet 2015

En route avec petit ours brun


Ce week-end on a testé " En voiture avec petit ours brun", un cd qu'on a écouté tout le long de la route qui durait quand même presque trois heures surtout compte-tenu des embouteillages. Bébé schtroumpf qui lui a maintenant trois ans et demi a adoré.

 L'album  commence par une petite histoire : Papa Ours réveille un Petit Ours Brun un peu grognon et c'est parti pour le voyage en voiture et le début des vacances. 

Chansons et jeux se succèdent ; on peut jouer à choisir une couleur et  faire tut tut quand on repère la voiture de la couleur annoncée. On peut même mettre le cd sur pause pour continuer plus longtemps. Les chansons sont entraînantes et originales et plairont à toute la famille. Elles sont interprétées par neuf artistes différents ce qui concourt à faire un album aux accents de comédie musicale.  On peut en écouter des extraits sur le site de Bayard jeunesse ici et même télécharger l'album en format MP3.
 Je vous propose même de retrouver "Et mon trésor secret", une chanson du cd :





 

 

Dès 2 ans.

En voiture avec Petit Ours brun

interprété par Marion Chauvet, Luce Dauthier, Marie-Louise Valentin, Hubert Bourel, Charlie, Patrick Di Scala, Charles Humenry, Jean Humenry, Gérard Rouzier, Les Croquemitaines.

CD ADF- Bayard jeunesse 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dimanche 19 juillet 2015

Broadway limited, Un diner avec Cary Grant



Un diner avec Cary Grant est le premier tome de Broadway limited.  Sur les pas de Jocelyn, un jeune étudiant français, nous débarquons dans le New York de l’après-guerre en 1948,  dans une pension de jeunes filles. Comme notre jeune héros, le lecteur est tout de suite perdu au milieu de ce défilé de demoiselles. Finalement, un arrangement est trouvé et ce dernier qui était arrivé à la pension suite à un quiproquo,  pourra rester.

Les dialogues entre les pensionnaires ont la même vivacité et la même espièglerie que les échanges à la Vill’Hervé dans la série Quatre sœurs.
Mais dans Broadway limited, c’est  un tout autre  univers qui nous est dévoilé. Jo en se liant avec les jeunes filles dont il partage l’existence découvre la vie à New-York, assiste au début du jazz dans les cabarets, rencontre celui qui deviendra Woody Allen. Accompagnant une de ses camarades de pension à une audition, il décrochera lui-même un job de pianiste et surtout s’intègrera au milieu du show buisines.

Les titres des chapitres sont des standards du jazz ; les conversations rengorgent de références à cette musique ainsi qu’au théâtre et au cinéma. L’Actors Studio est évoqué ; on parle beaucoup  que cette nouvelle méthode de jeu  inspirée des écrits de Stanislavski.  On est tenté au début d’aller se documenter sur chaque artiste, chaque chanson évoquée, réécouter des titres  mais très vite on se laisse porter par le récit et on s’attache à chacune des jeunes filles. On découvre progressivement  leurs espoirs de célébrité,  leurs chagrins passés et présents et c’est avec tristesse qu’on les quitte à la fin de ce premier tome.

Broadway limited, un diner avec Cary Grant
de Malika Ferdjoukh
Editions école des loisirs
2015
 

mardi 7 juillet 2015

Le livre des saisons



 La notion d'année et de temps qui passe est très difficile à concevoir pour les enfants en maternelle même si les années scolaires leur permettent de commencer  à l'apprivoiser. L'année débute en Septembre traditionnellement dans les écoles. Le choix des auteurs a été  pourtant de commencer ce livre par le Printemps puisque c'est le mois où dans la nature, tout commence à fleurir. 




Un petit garçon que sa Maman prénomme affectueusement "Monsieur Météo" va nous guider le long du livre. Il a effectivement l'habitude d'aller regarder le temps qu'il fait dès qu'il se lève. 




 Les quatre documentaires qui composent cet ouvrage  se lisent comme un récit. Le retour du personnage permet de comparer les saisons ; Un petit garçon nous montre sa penderie ce qui permet aux plus jeunes de comprendre concrètement la notion de température ; en effet, on range les shorts à la fin de l'été et on sort bonnet, écharpe et gants au début de l'hiver.





 A chaque saison, sa comptine, sa recette de cuisine et son expérience. De quoi diversifier les manières d'approcher les saisons.




A la fin du livre une récapitulation des notions difficiles abordées au fil des quatre chapitres permet de s'assurer que les connaissances ont bien été assimilées. En résumé, un livre sympa qui servira toute l'année.

Dès 4 ans.

Le livre des saisons 
de Sophie Coucharrière
illustré par Hervé Le Goff
Editions Père Castor Flammarion







lundi 6 juillet 2015

Maman tu fais quoi?


Pour les tout-petits le temps est difficile à appréhender. Lorsque Maman ou Papa les posent chez la nounou le matin avant d'aller travailler, ils ignorent ce qui se passe après le départ de leurs parents. C'est pourquoi cet album anticipe les angoisses de bébé avant qu'il ne réalise que Papa et Maman sont tout de même partis longtemps et qu'il se demande ce qu'ils peuvent faire tout ce temps sans lui.






Là, c'est Maman qu'on va suivre toute la journée à  partir du moment où toute la maison se réveille jusqu'au soir. Au moment où on arrive chez la nourrice, c'est la mère qui devient l'héroïne de l'album. Ça fait du bien à l'égo de voir une maman mise en scène. Cela donne de la modernité à l'album maintenant que beaucoup de mères travaillent. Elles ne peuvent pas toutes rester à la maison en congé parental. On ne voit d'ailleurs pas de papa dans l'album car Maman est toute seule dans son lit mais on ne saura pas pourquoi ce dernier  est absent. On peut d'ailleurs imaginer un album avec le père sur le même modèle dans l'avenir.




  Ce tout-carton s'adresse aux tout-petits ; il ne comporte ni dialogue ni texte mais des onomatopées qui reprennent les bruits qu'on entend au fil de la journée. Il va donc falloir reproduire des sons à la fois d'extérieur et d'intérieur. C'est drôle à lire pour le lecteur adulte comme pour l'enfant que les bruits feront rire et qu'il identifiera sans problème. 




Bien sûr, il faut un peu d'entraînement car lire des sons, ce n'est pas tout de suite évident. A la maison, on s'est entraîné très tôt, d'abord avec le livre des bruits de Soledad Bravi chez Loulou & Cie que j'avais évoqué en même temps que le Maximots de Kimoko chez le même éditeur, note de blog que vous pourrez retrouver ici et ensuite avec la chanson de la petite bête d'Antonin Louchard dont j'avais parlé à la sortie du dernier tout-carton mettant en scène cette dernière. (Pour le relire c'est )  



Ensuite, Maman pourra commenter le texte un peu à la manière d'un album muet ou d'un imagier car les dessins comportent de nombreux détails sur lesquels on peut s'attarder.

Dès 12 mois.

 Maman tu fais quoi?
 de Mélanie Grisvard
illustré par Vincent Bourgeau
Editions les fourmis rouges.